Anorexie mentale, boulimie : de quoi parle-t-on ? 

Troubles alimentaires 1
L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire qui se caractérise par une restriction quantitative et/ou qualitative de l’alimentation. Ce trouble entraine un amaigrissement important. Les patients touchés par ce trouble présentent souvent des perturbations de la perception corporelle (bien qu’étant très maigre, les patients se perçoivent comme en surpoids). Ce trouble est plus présent chez les jeunes filles mais peut se déclarer à tout âge et être présent chez les sujets de sexe masculin.

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par des compulsions alimentaires suivies de comportements compensatoires (c'est-à-dire qui vont être utilisés afin d’éviter de prendre du poids): vomissements, prise de laxatifs, prise de diurétiques, jeûne, activité sportive excessive, … Les compulsions alimentaires sont suivies d’une grande culpabilité. Les personnes souffrant de boulimie peuvent être minces, de poids normal ou en surpoids. 

Les patients peuvent alterner des phases d’anorexie et des phases de boulimie.

Prise en charge proposée :  

Troubles alimentaires 2
L’accompagnement proposé pour ces pathologies au Centre Hospitalier d’Arras est une prise en charge centrée sur l’accompagnement nutritionnel et psychothérapeutique. Cet accompagnement se fait uniquement en ambulatoire c'est-à-dire sous la forme de consultation individuelle ou de groupe thérapeutique.

Le premier contact a lieu par le biais d’une  consultation médicale. Si la problématique alimentaire se confirme, ce rendez vous peut donner lieu à une journée d’hospitalisation permettant de faire le point sur l’état médical du patient.  La prise en charge proposée dépend des résultats de cette journée d’hospitalisation. 

Si la situation clinique du patient le nécessite, l’équipe pourra proposer :

  • un suivi en consultations individuelles ;
  • une hospitalisation dans l’un des centres spécialisés partenaires ;
  • l’inclusion dans un programme d’hôpital de jour sur plusieurs semaines

Celui est une alternative à l’hospitalisation complète lorsque la prise en charge en consultation n’est plus adaptée aux difficultés rencontrées par le patient.

L’hôpital de jour s’organise autour de 2 journées par semaine et s’étend sur une durée de 6 semaines : le lundi de 8h30 à 15h et le jeudi de 11h30 à 17h.

Plusieurs axes thérapeutiques seront abordés lors des ateliers de groupe :

  • une prise en charge diététique, nutritionnelle et psychologique de leur trouble du comportement alimentaire
  • un accompagnement psychologique du patient dans la reprise/ stabilisation de poids, l’arrêt des comportements compensatoires (vomissements, laxatifs,…)
  • travailler les problématiques d’image corporelle et de gestion émotionnelle
  • appréhender de nouveau l’activité physique de façon encadrée et avec plaisir
  • créer, maintenir du lien social

Si vous vous questionnez :

Le questionnaire SCOFF 1, 2 est un outil rapide et validé permettant de détecter d’éventuels troubles du comportement alimentaire.

Répondez aux questions suivantes par Oui ou par Non. 

  • Vous faites-vous vomir parce que vous vous sentez mal d’avoir trop mangé ?
  • Vous inquiétez-vous d’avoir perdu le contrôle de ce que vous mangez ?
  • Avez-vous récemment perdu plus de 6 kg en 3 mois ?
  • Pensez-vous que vous êtes gros(-se) alors que d’autres vous trouvent trop mince ?
  • Diriez-vous que la nourriture domine votre vie ?

Deux réponses positives sont fortement prédictives d’un trouble du comportement alimentaire, n’hésitez pas à nous contacter au 03 21 21 16 00.

1. Luck A.J. et al. (2002). The SCOFF questionnaire and clinical interview for eating disorders in general practice: comparative study, B.M.J., 325, 755-6.

2. Garcia F.D. et al., (2011). Detection of eating disorders in patient: validity and reliability of the French version of the SCOFF questionnaire, Clinical Nutrition, 30(2), 178-181.